Mon problème

Travesti, transgenre, transsexuelle

Je suis un mâle avec un corps normal : couilles, bite, taux de testosterone, tout est clairement normalement mâle chez moi.

Et ca me fait mal !

Pourquoi ca me fait mal ?

Car dans tous mes fantasmes sexuels je suis une femelle (donc avec des seins et une chatte) qui se comporte sexuellement en femme (donc je me fais pénétrer la chatte).

Par fantasmes je n’entends pas une fantaisie sexuelle,  une image érotique ponctuelle qui aide exciter et qui est dans une liste de x fantasmes comme baiser dans un ascenseur avec 3 nains noirs, baiser avec une burqa, se faire violer, porter une couche culotte ou je ne sais quels fantasmes utilisés par tout le monde pour pimenter sa sexualité.

Non, par fantasme j’entends une structure stable, systématique, comme une façon de fonctionner, une façon d’être, quelque chose d’indispensable  pour jouir (un peu comme un pervers qui ne peut jouir que de sa perversion, merde, je suis un pervers ?!).

J’entends LE cinema mental que je me fais TOUJOURS, la façon dont est connecté mon cerveau dans la sexualité.

Avoir un corps mâle et avoir besoin de se voir, de se sentir, de s’imaginer femme pour jouir est un SACRE problème, un problème qui complique la vie !

Et je pense que même Allah le magnifik se sentirait mal s’il vivait  avec cette dissonance entre la réalité du corps mâle et le fantasme du corps femelle.

Cette dissonance est la raison d’être de ce site.

Et elle sera peut être la raison d’être de ma mort par suicide (pas demain mais à moyen terme).

Je sais grace à internet que je ne suis pas le seul à vivre cette situation, loin de là,  et nous sommes assez nombreux dans le monde à vivre la même chose.

Il d’ailleurs y a un site intéressant qui se nomme CROSSDREAMERS et qui traite très bien de ce sujet et du sujet trans en général.

Mais ce site est en anglais et beaucoup de gens n’ont pas le niveau nécessaire pour lierres pages et des pages  en anglais.

De plus, l’auteur ne parle pas de lui et de ses états d’ames mais traite le sujet de façon très théorique, ce qui le rend un peu trop « intello » pour le travesti branleur moyen.

D’où  je vais essayer de faire un mélange de personnel et de théorique pour   traiter de ce sujet.

Donc mon fantasme est  d’être une femme.

Pourquoi j’emploie le mot fantasme ?

Car l’envie est quasi exclusivement d’être une femme dans la sexualité d’où je diffère des gens qui veulent être femme non stop, pour regarder la tv, faire du vélo, faire les courses, manger et qu’on peut qualifier de personne transsexuelle (je n’aime pas trop ce terme car il est psychiatrique et donc stigmatisant).

En dehors du sexe je ne me vois/ressens pas non plus comme homme, mais plutôt comme sans genre, neutre, peut être enfant.

Mais je ne peux pas dire que je me vois/ressens comme femme en dehors du sexe, même si parfois ca peut arriver et que ca arrive plus qu’avant.

D’où je ne pense pas que je suis une femme mais je voudrais quand même en être une car si je vis en homme sans me sentir homme et en me sentant femme au lit, je pourrais surement vivre mieux en femme sans me sentir femme et en me sentant femme au lit.

Au moins sur le plan sexuel il y aurait un bien être supérieur si j’étais une femme.

Donc j’ai envie d’être une femme femelle car je me vois femelle en fantasme.

Mais malheureusement c’est pas possible d’avoir un corps femelle, je dois faire avec mon corps mâle.

Et faire avec ce corps mâle n’est pas de tout repos car je dois faire une gymnastique mentale pour m’imaginer femme quand je me branle en homme ou me mettre en femme (donc techniquement me travestir) et me goder en pensant que je suis une femme qui baise avec un homme.

Ce fantasme ne m’a jamais posé de problème de honte ou de culpabilité, j’ai toujours trouvé naturel de me voir femme pour jouir et que crois que quelque part je pensais que tous les hommes étaient comme moi jusqu’à il y a quelques mois !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités