Le passing

Travesti, transgenre, transsexuelle

Vaste sujet…

Passer pour une femme. OK mais dans quel but ?

Qu’est ce que ca apporte aux gens d’entendre madame au lieu de monsieur ?

En quoi l’avis des autres doit il nous influencer ?

Veut on passer pour se sentir soi ou pour plaire aux autres ?

Je suis assez perplexe sur la tyrannie du passing.

D’un coté je pense qu’on doit pouvoir s’habiller comme on veut, avoir le genre qu’on veut, et donc si on a une tête de mec et qu’on s’habille en femme en se croyant femme on doit pouvoir le faire librement.

Mais comment ne pas se moquer ou avoir pitié des travestis et transsexuelles qui font mecs déguisés ?!

C’est le premiere réflexe que j’ai et que beaucoup de gens ont.

On se dit qu’ils sont maboules de ne pas se rendre compte qu’ils sont grotesques, d’autant plus quand ils se disent sexy.

Mais en fait ils s’en rendent compte.

Du moins les transsexuelles s’en rendent compte. D’où  la dysphorie de genre.

Les travestis c’est moins sur car ils sont dans le fantasme donc dans un ego trip où ils sont leur propre star, ils sont à leurs yeux la plus belle femme du monde quand ils enfilent leur tenue de wonder woman.

Donc ceux qui sont ridicules : soient ils s’en foutent totalement des normes (ce qui est impressionnant pour les autres et ils sont alors parfois dans une démarche queer), soit ils en souffrent mais ne peuvent pas faire autrement que de se mettre en femme, quitte à se ridiculiser en public.

Et je commence à penser que ces gens qu’on trouve ridicules sont plus femmes que les « vraies » femmes sexy qu’on nous vend dans les médias !

 

Publicités

#3-eme-sexe, #dysphorie-du-genre, #gender-fluid, #gender-studies, #hormones, #lgbtq, #mtf, #oestrogene, #passing, #queer, #transgenre, #transidentite, #transition, #transphobie, #transsexuelle, #travesti