Ne pas être viable en mec, signe t-il qu’on est trans ou qu’on est malade mental ?

Travesti, transgenre, transsexuelle

Il est de bon ton de penser qu’une personne trans veut se tuer, qu’elle se déteste en homme et finie junkie S.D.F..

Pourtant des tas de trans arrivent en homme à avoir une vie pleine de succès : mariage, enfants, bon job, amis…

D’où on peut être trans, vivre en homme et ne pas être une ruine.

D’où ceux qui sont en ruine sont ils des malades mentaux se croyant trans, ou alors des trans malade mentaux  ?

En tout cas ils ne sont pas comme ceux qui arrivent à être viable en homme.

Ou alors ceux qui sont viables ne sont pas trans ?

Toujours est il que mois je suis entre les 2.

A savoir que  je ne suis pas auto-destructeur, que je ne me déteste pas en homme, que je ne veux pas me faire mal mais que d’un point de vue social je suis un loser total.

En effet, 42 ans, 13 ans sans emploi, sans fortune, sans femme, sans enfant, vivant avec ses parents, passant ma vie sur mon lit dans une chambre bordélique et sale, à zoner online, avec comme quasi seule sortie le psychiatre, c’est pas vraiment ce qu’on peut appeler une vie enviable selon la plupart des gens.

Pourtant ma vie me convient.

Le seul truc qui semble avoir une importance dans ma vie : cette envie de changer de sexe.

Que conclure ?

Trans, pas trans ? Malade, pas malade ?

J’espère savoir un jour !

 

Publicités