Apprendre à être une femme !?

TRAVESTI, TRANSGENRE, TRANSSEXUELLE, FEMME TRANS

 

Je commence à réaliser un truc : entre fantasmer habillée en femme dans une chambre et vivre en femme il y a une vraie difference.

Dans le premier cas on raisonne comme un mec qui fantasme selon des stéréotypes masculins dans le deuxième on pense comme une femme.

Par exemple : pendant longtemps je me disait que les bas c’était x fois mieux que les collants.

Je me disais que les collants c’était pour les mémés sans sexualité, pour les mère de famille coincées, qu’une vraie femme (c’est à dire une femme féminine) portait des bas, que les collants c’était affreux car ca faisait couche culotte…

Puis je suis allé 3 fois chez le psychiatre en femme, dont une fois avec des collants car il faisait très froid.

Et bien now j’ai changé d’avis sur les collants : je trouve ca plus pratique car ca tient chaud, ca permet de cacher un peu le ventre, assises on n’a pas la sensation d’être cul nu sur une chaise, on peut avoir une jupe plus courte, on se sent plus rassurée comme protégée par le collant contre une agression sexuelle (une fois je flirtais avec un homme dans sa voiture et il voulait mettre sa mains dans ma culotte et le collant m’a bien protégée !) et on n’a pas peur de le voir tomber au sol comme avec un bas alors qu’on est dans la rue…

Donc vive les collants !

Je pense qu’après x mois en femme, en jupe, collants, talons, on finit par prendre confiance en sa féminité et on se retrouve en pantalon et basket car plus pratique ?!

Je parie que ce qui paraissait excitant, indispensable, sexy, symbole absolu de féminité, quand on fantasmait à une vie de femme devient juste un tissu sans charge érotique une fois qu’on est passé à la vie quotidienne en femme et qu’on a passé 12h dedans.

Pire, probablement qu’après x années on n’a qu’une envie c’est d’enlever le collants qui boudine, les escarpins qui font mal, le soutien gorge qui gratte, le maquillage qui irrite l’oeil et de se mettre en pyjama de mec !

Et bien c’est assez étrange pour une personne qui s’est longtemps vue comme un travesti  fétichiste mais mon objectif serait d’en arriver à la situation suivante  : me sentir suffisamment femme dans mon corps et ma vie sociale pour ne plus penser que ces accessoires normatifs sont indispensables à ma vie en femme  !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités