Agression sexuelle

Travesti transgenre transsexuelle

 

Vers l’age de 6 ans j’ai subi une agression sexuelle, voici ce qui m’est arrivé :

J’étais avec une copine de classe (C.P.) qui se nomme Julie, nous étions chez elle avec son grand frère.

Elle avait 2 frères plus âgés qu’elle, l’un se nomme Wilfried et avait à l’époque peut être 9 ans ou 10 ans et l’autre (celui qui était présent) je ne sais pas son prénom et il devait avoir dans les 14 ans, peut être 15, maximum 16 ans, bref nous étions enfants et le frère était ado.

Le frère propose un jeu : montrer nos bites. Il commence à montrer la sienne.

Je ne me souviens pas de sa bite, il ne devait surement pas bander car ca m’aurait marqué ou alors j’ai refoulé le truc.

Je me souviens de ses couilles, grosses et poilues, ce qui m’avait surpris car je n’avais jamais vu un truc comme ca puisque les miennes étaient petites et sans poils.

Je me souviens de lui en levrette, nous montrant ses couilles et de nous tirant sur ses poils avec curiosité.

Puis il a voulu que je montre ma bite. J’ai refusé. J’ai du dire « derns » car il n’a pas essayé de me forcer et à demandé à la fille de montrer sa bite.

La soeur a donc baissé son froc, je ne me souviens pas du tout de ce que j’ai vu mais d’elle assise dos au mur.

Puis il me redemande de montrer ma bite. Je refuse. Il essayée me forcer, je pleurs, j’essaye de partir, il me poursuit dans l’appartement (je crois que je fais un tour sur la balcon qui donne sur plusieurs pièces pour ressortir par une autre pièce et qu’il me poursuit comme dans Shinning !).

Je finis par réussir à sortir ou il me laisse partir car je pleurs.

Je prends mon vélo en bas et je rentre chez moi EN PLEURS (preuve que je n’ai pas simulé les pleurs pour ruser mais que j’ai vraiment eu peur).

J’arrive chez moi et il y a Maya l’abeille à la TV.

Je ne dis rien à mes parents sur cette agression et ils ne savent toujours pas.

Ma mère est morte il y a peu, dois je le dire à mon père ?!

Ce n’est pas une agression hyper violente mais visiblement ca m’a marqué puisque 36 ans plus tard j’y pense et que je viens de faire un rêve qui a un lien avec ca.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là : il y a quelques années je contacte la fille sur Facebook.

Je lui demande si elle se souvient de ca, histoire d’avoir des infos sur cet événement car peut être que ma mémoire déforme les faits.

Elle me dit qu’elle ne se souvient de rien et rajoute qu’elle ne savait pas qu’il avait fait agressé d’autres gens qu’elle !

Et elle développe en disant qu’il l’a violée pendant x années jusqu’à qu’elle ai quasi 16 ans si je me souviens bien.

Et elle me confia en me disant de ne pas le dire à Wilfried que les 2 frères avaient été eux même victimes d’une agression sexuelle cotise par un mec sur un chantier peu de temps avant et que l’un était devenu une sorte d’autiste light et l’autre un violeur !!!

Glauque !

Elle a dit qu’elle en avait parlé à son père (des viols et de mon histoire) et qu’il voulait me parler mais je n’ai jamais eu de news du père.

Mais ce n’est pas tout : il y a 3 mois j’ai raconté cette histoire à un ami et il ne me parle plus car je lui ai imposé d’écouter ca !!!!!!!

Pour sa défense, cet ami est schizophrène (donc mélange intérieur extérieur) et a donc pu s’identifier à moi agressé et se sentir mal.

J’ai longtemps pensé que cette agression était la cause des mes « troubles sexuels » ou « troubles identitaires » et qu’elle m’aurait rendu borderline ou je ne sais quoi qui pourrait expliquer que dans tous mes fantasmes sexuels je suis une femme !

Mais en fait grace au dernier psychiatre que je vois je pense que c’est peut être l’inverse à savoir que cette agression n’aurait pas entrainé un trouble du genre homme (être un homme mentalement mais fantasmer qu’on est une femme) mais un trouble du genre femme (être une femme mentalement mais ne pas pouvoir le dire).

Ah oui, autre chose : une fois la grand mère de cette fille m’avait proposé d’accompagner la fille à un cours de danse classique. Je me souviens avoir eu très peur et m’être dit : « je ne peux pas aller à un cours de danse car je vais être obligé de danser en collants de fille devant des milliers de gens dans une grande salle et ils vont se foutre de moi (à cause du collant et à cause du fait que je ne sais pas danser j’imagine).

Or, mon envie d’être une femme a commencé par une fascination des collants sur les profs et les femmes dans la rue.

D’où l’idée que l’envie d’être femme a un lien avec l’agression.

Je ne sais pas si cette histoire de collants était avant ou après l’agression.

Je me pose la question suivante : quel % de LGBTQ, en particulier de trav/trans a subi un  trauma sexuel dans l’enfance ?!

Je ne suis pas du tout fan de l’idée que ce que je suis serait le fruit d’un trauma mais j’ai l’a capacité intellectuelle et la force psychique pour l’envisager.

Qu’en pensez vous ? Avez vous subi des chocs de ce gens dans l’enfance ?

 

 

 

 

 

Publicités