Transition : regret ou détransition ?

Travestis, transgenre, transsexuelle

En cherchant des infos sur la chirurgie génitale j’ai trouvé des témoignages glacants :

Une personne opérée par Marci Bowers, un des supposés meilleurs chirurgiens (elle même trans donc au moins pas anti trans) qui avait une fistule entre l’anus et la chatte et qui s’est retrouvée obligée de chier dans un sac comme les pauvres bougres qui ont la maladie de Crohn ou un cancer de l’intestin ou parfois de l’anus.

Putain, payer 20 ke, subir le rejet de la société, mettre en danger sa vie  pour se retrouver en plus à chier dans un sac à vie !!

Avec un truc comme ca : je tue le chirurgien et je me suicide !

Et bien la personne n’a même pas porté plainte contre Bowers, elle dit que c’est son amie !

Vous pouvez trouver cette personne sur Facebook sous le nom de Amy Hunter et lui poser des questions si ca  vous inquiète la chirurgie.

Puis je suis tombé sur une autre personne qui a été massacrée : Triss Sky sur Facebook.

Elle c’est carrément le fameux Suporn qui a ruiné sa vie. 8 opérations pour réparer et toujours aucun orgasme, douleurs et divers problèmes (j’ai pas tout pigé car la personne est dyslexique à mort donc comprendre ce qu’elle raconte est compliqué et elle m’a bloqué sur Facebook car j’ai demandé pourquoi elle ne corrigeait pas cette dyslexie !).

Et puis ca : http://www.vitals.com/doctors/Dr_Marci_Bowers/reviews.

Bref, il semble y avoir pas mal de gens qui se retrouvent avec un organe sexuel ruiné et x complications GRAVES.

Or quand on écoute les histoires trans mainstream voire sur les forums trans il n’y a jamais de problème avec la chirurgie : tout le monde jouit, tout le monde pisse normalement, tout le monde adore sa chatte et certains osent même dire qu’un gynécologue n’arriverait pas à voir la difference !!!!

Il est a mon sens évident que beaucoup de trans mentent en disant que tout va bien, soit volontairement pour ne pas admettre l’échec,  soit car ils pensent vraiment que tout va bien en comparaison de l’horreur que leur provoquait la vision de leur bite (une personne tant soi peu équilibrée en homme donc qui supportait sa bite dirait que tout va mal car logiquement il vaut mieux une bite qui marche qu’un corps ruiné).

Ce qui  me fait venir au sujet tabou chez les trans : la regret ou la DEtransition (à savoir le retour vers la vie en homme).

Je dirais comme ca à première vue qu’il doit y avoir x cas differents et qu’on devrait distinguer le regret de la détransition car on peut regretter sans revenir en arrière et revenir en arrière sans regretter.

Je vais réfléchir au sujet…

Mais je suis quasi sur qu’il y a une censure dans le monde trans pour empêcher ceux qui regrettent de parler.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités