Hervé Hubert, psychiatre, psychanalyste

Travesti, transgenre, transsexuelle

Hervé Hubert est un des pros de la santé mentale que je consulte.

Il est assez spécial (comme tous les psychanalystes) mais lui est TRES special puisqu’il :

  • est anti médoc (il n’en donne à personne)
  • pense que le DSM est un nid à conneries
  • conteste des tas de notions psychanalytiques reconnues comme parole divine pas les autres psychanalystes/psychiatres  : complexe d’Oedipe, identification aux parents, structures mentales, stades sexuels, dysphorie du genre, narcissisme…

Comme j’aime contester la pensée dominante je l’aime bien mais il y a un problème : il dit que je ne suis pas trans !

Enfin, il disait ca avant, now il dit que c’est possible que je le sois car mon discours a un peu changé.

Mais après tout qu’est ce que je m’en tape de ce qu’il pense ?!

D’autant plus qu’il pense carrément que le genre n’existe pas et que c’est une illusion et que donc on peut se dire que si le genre n’existe pas les trans n’existent pas.

Mais j’accorde de l’importance à ce qu’il pense !

Pourquoi ?!

Car je ne suis pas trans ?

Quelques articles de Hubert pour voir à quel point il est compliqué dans son approche des trans :

http://www.revue-pps.org/la-transformation-radicale-de-la-clinique-comme-produit-de-la-transmission-des-rencontres-cliniques-avec-des-personnes-transexuelles/#more-707

https://www.cairn.info/revue-cliniques-mediterraneennes-2007-2-page-255.htm

 

 

 

Publicités