Théorie du genre ou du transgenre ?

Travesti, transgenre, transsexuelle

Les anti LGBTQ parlent de théorie du genre comme d’une sorte de complot mondial visant à faire on ne sait pas trop quoi à on ne sait pas trop qui.

Les associations LGBTQ parlent du genre dans le cadre des roles sociaux de genre (qui seraient socialement construits) ou dans le cadre de la notion d’identité de genre (une vérité intérieure).

Selon les associations il n’y a aucune théorie mais une réalité, celle de l’identité de genre, une sorte de réalité psychique qui serait présente chez tout le monde, très importante pour se sentir bien et l’exprimer serait un droit fondamental pour un humain.

Cette vérité intérieure serait basée sur ce qu’on pense  » se sentir  » : je me sens femme DONC je suis femme ET toute personne qui dit que je ne le suis pas est transphobique !

C’est cette histoire de   » se sentir  » qui me fait penser que le concept de genre est une théorie au sens discutable et non un fait scientifique.

Et dire que tous ceux qui questionnent ce ressenti  sont transphobiques me parait totalitaire.

Je dirais que la théorie du genre est un ensemble d’hypothèses vérifiées en partie par l’analyse et comprenant les idées suivantes :

  • le sexe et le genre sont des notions différentes
  • le genre ne découle pas du sexe et le sexe ne découle pas du genre
  • le sexe : biologique et corporel
  • le genre : psychique et social
  • un corps mâle ou femelle ou intersexe peut avoir un genre homme, femme ou autre
  • en cas de non concordance entre le sexe et le genre il y a risque dysphorie de genre
  • il existe plusieurs niveau d’intensité de dysphorie de genre
  • la dysphorie de genre peut se diminuer si la personne qui en souffre adopte le comportement social et/ou l’apparence physique du genre qu’elle pense avoir

Le problème de cette théorie c’est qu’elle dit qu’on peut changer un mâle en femme puisque femme relève du psychologique et non du biologique MAIS qu’elle tente de changer la biologie via des hormones et des chirurgies.

Et c’est ce coté changer la biologie qui fait bloque les gens je pense.

Mais après tout, on change déjà la biologie pour x autres raisons que le genre : dopage pour gagner des compétitions sportives, chirurgie esthétique pour plaire,  contraception pour baiser librement, viagra pour bander…donc pourquoi pas pour faire coller son corps à un genre qu’on pense avoir ?

Le problème ici est que les trans veulent imposer leur vision aux autre en taxant de transphobique toute personne qui n’adhèrent pas à leur vision du genre et cette logique me pose problème.

Transphobique pour moi c’est penser que les trans sont inférieurs et non penser qu’ils ne sont pas femmes.

Pour moi une personne trans n’est pas une femme, elle n’est pas non plus un homme, elle est trans mais elle ne vaut pas moins qu’une femme et devrait avoir les mêmes droits.

Vouloir à tout prix se dire femme, jusqu’à dire qu’on est femme à la naissance et qu’on l’a toujours su me parait DINGUE !

Ce qui fait peur aux gens et donc bloque les droits des trans c’est que si le genre n’est pas dépendant du sexe alors l’identité de tout le monde devient incertaine et toute personne avec une bite est peut être une femme qui s’ignore ou qui se cache !

Et l’incertitude et la remise en cause de ce qu’on pense être font PEUR !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités