La vie trans rend parano ?

Travesti, transgenre, transsexuelle

J’ai un corps mâle et je vis 99% du temps en homme, entouré de gens dehors qui pensent que je suis un homme non gay.

Je bénéficie donc (sans rien faire) d’un triple privilège :

  • celui d’être socialement homme (j’échappe donc au machisme)
  • celui de ne pas avoir l’air trans (j’échappe donc à la transphobie)
  • celui de ne pas faire gay (donc j’échappe à l’homophobie)

Il m’arrive assez souvent d’avoir des embrouilles avec les gens car je ne suis pas politiquement correcte , car je ne me laisse pas faire et aussi car j’aime provoquer.

Parfois j’ai des embrouille sans provoquer, comme la plupart des gens peut se faire emmerder en étant au mauvais endroit au mauvais moment et en croisant un con.

A chaque fois je me dis la chose suivante : que se serait il passé si j’avais été en femme ?!

Est ce que le déroulement de l’embrouille aurait été différente ?

Est ce qu’en femme je me défendrais pareil pour mes droits et mon confort ou est ce que je me serais écrasée avec l’idée que ma parole ne vaut rien car je suis perçue par l’autre comme un homme dingue en robe ?!!

Pire, est ce que je ne finirais pas par penser que chaque embrouille vient du fait que je suis trans ?!

Je passerais alors mon temps à voir de la transphobie partout et logiquement à tout faire pour cacher que je suis trans pour éviter cette transphobie source d’embrouilles.

Exemple d’embrouille :

Je suis en vélo dans Bercy Village, un vigile me dit que faire du vélo est interdit, je m’arrête donc de rouler. Il me dit de descendre du vélo. Je lui réponds qu’être assis sur un vélo ce n’est pas faire du vélo et donc je refuse de descendre car je ne vois pas en quoi le fait d’être assis à coté d’un mur sur un vélo qui n’avance pas me rend dangereux.

Son chef arrive, il est agressif, assez vite donne un coup de pied dans mon vélo quand je lui demande de ne pas se mêler de ma conversation et me dit « cheveux long idée courtes »…

Donc il se permet de juger mon intelligence (alors qu’il est vigile à 55 ans…) sur la base de la longueur de mes cheveux !

Si j’avais été en femme et visible en tant que trans, qu’est ce qu’il aurait dit ou fait ?

Il aurait peut être dit que je suis un travelo malade et serait allé plus loin dans l’agression que de donner un coup à ma roue de vélo.

En tout cas, je me serais surement dit qu’il m’attaque car je suis trans. Or il m’a attaqué sans savoir que j’étais trans…

Donc je finirais par developper une sorte de parano qui consisterait à penser que dès que j’ai une embrouille c’est car je suis trans, un peu comme les noirs et les arabes pensent que dès qu’on leur fait une critique c’est par racisme !

Or je n’ai pas envie de devenir parano ! D’où j’ai beaucoup de mal à m’imaginer supporter la vie quotidienne en femme visiblement trans.

J’aurais l’impression de perdre socialement en liberté d’action car à terme je finirais par m’auto-censurer pour éviter les embrouilles.

En bref, je risque de raser les murs pour ne pas me faire remarquer et je serais alors victime de toutes sortes d’injustices que je n’oserais pas combattre !

Des exemples :

Comment porter plaine chez les flics avec l’idée que ma parole sera prise pour farfelue car je serais pris pour un pervers ?!

Comment entamer un procès si un commerçant m’arnaque si je me dis que le juge va me voir comme un dingue et le public se moquer de moi ?

Comment dénoncer la pratique d’un médecin ou d’un avocat devant une instance supposée le sanctionner si je pense qu’on va me voir comme un monstre ?

Comment râler si meetic ferme mon compte femme si le staff de meetic pense que je suis un mec en robe ?

Bref, comment se sentir libre et bien dans sa peau si on se dit que partout où on va on sera mal considérée et victime de rejet ?!!!

Je sais très bien me défendre et répondre quand quelque chose ne va pas mais quand les embrouilles sont partout et que les organes de l’état supposés me protéger rajoute des embrouilles en refusant de m’aider et de me traiter avec égalité, comment se dire qu’on a bien fait de faire une transition ?!

Je crois que c’est la principale raison qui fait que la transition me semble impossible.

Autant vivre en femme  me semble de l’ordre du possible (difficile mais possible, voire même libérateur et épanouissant malgré le machisme et les 42 ans passés en mec qui font que vive en femme doit être un choc au début) autant  vivre en trans me parait de la science fiction !

Je crois qu’une des étapes importantes AVANT de commencer une transition est de faire une croix sur le fantasmer d’être une femme et d’accepter qu’on ne peut vivre qu’une vie TRANS.

Donc une vie bien plus compliquée qu’une vie de femme, compliquée socialement (à cause du rejet) et compliquée mentalement (car on risque fort de se sentir non réelle du fait qu’on doit cacher qu’on est trans).

Mais une vie peut être plus épanouissante qu’une vie d’homme avec un genre femme ?

Vie sociale « libre » d’homme avec un genre femme (une vie où je me sens vide, comme une fausse vie, une vie non réelle),

ou

vie sociale de sous citoyen en femme trans (donc une vie où je me sens peut être plus proche de ce que je suis mais avec des embrouilles à gogo),

tel est mon dilemme, je le crains  !

Peut être que j’exagère le coté infernal de la vie sociale en étant trans et que j’exagère pour me protéger et repousser la transition ?!

Peut être que je veux repousser car je sais que je ne suis pas trans ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités