2 ème souvenir lié au genre : la dénégation

Travesti, transgenre, transsexuelle

Je me souviens très bien d’une pensée que j’ai eu quand j’avais entre 11 et 14 ans, enfin quand j’étais ado.

A la samaritaine au magasin sport, avec ma mère, après avoir vu le rayon basket je me dis :

« Heureusement que je ne suis PAS une fille car alors je n’aurais aucun choix en baskets et je devrais porter des chaussures de mémés ».

Se souvenir d’un tel truc 30 ans après est signe qu’il y a quelque chose d’important qui se joue.

On peut parler de souvenir écran : un souvenir qui semble anodin (mais ne l’est pas d’où écran) pourtant on s’en soutien alors qu’on ne se souvient pas de trucs clairement importants.

Selon la psychanalyse quand je me dis cette phrase j’ai un retour du refoulé « je veux être fille » qui revient dans la conscience mais qui est corrigé par le conscient qui rajoute un PAS pour que le signifiant fille (le mot fille) ne provoque pas d’angoisse.

Donc je voulais dire : je suis une fille !

 

 

 

 

Publicités