Deconnexion

Travesti, transgenre, transsexuelle

 

Je me sens déconnecté à 3 niveaux.

1) Des émotions et 2) des autres. Mais aussi 3) du temps.

Donc je vis une sorte dépersonnalisation et de déréalisation quasi constante. Mais pas de façon aiguë comme peut avoir une personne sous un stress important ou un psychotique en crise. C’est assez diffus et light donc je crois que j’ai appris à vivre avec ca sans même me rendre compte que j’avais ca !

Je rappelle pour les incultes que la dépersonnalisation et la déréalisation sont des symptômes psychiatriques qu’on retrouve dans pas mal de maladies mentales sérieuses ou pendant un grand stress (par exemple pendant un viol il peut y avoir dépersonnalisation) et qu’on les classe dans ce qu’on appelle un épisode dissociatif.

Dépersonnalisation : sensation de ne pas être soi, de ne pas exister, d’être là sans être là.

Déréalisation : sensation que le monde extérieur est étrange et que ce que font les autres est bizarre et sans sens 

La dépersonnalisation aiguë j’ai déjà connu quand je regarde une femme inconnue dans le monde réelle et que je me dis que « je voudrais être elle », que « c’est pas possible » et que « donc je dois me tuer ». L’idée de suicide est je pense liée à la perte d’identité, je me reconnais en elle sans possibilité d’être elle, donc confusion et angoisse.

J’ai aussi une dépersonnalisation quand je regarde un truc porno homme/femme et que je me dis en regardant la femme « c’est cette vie que je veux » ou «  c’est ca que je suis » donc je n’ai jamais été un fan de porno car en plus de l’excitation il y a toujours eu une certaine anxiété car je vois bien que je suis condamné à être dans le rôle sexuel du mec à cause de mon corps (qui ressemble à celui du mec dont je trouve le corps horrible !)

Et la déréalisation aiguë j’ai connu une fois ya pas très longtemps en vélo l’après midi dehors  : j’avais l’impression d’être trans, seul dans une foule de non trans, comme un alien débarquant sur terre et se sentant étranger à tout ce que font le autres. Je gardais les gens marcher, surement pour aller au travail, en me demandant où ils vont et comment ils trouvent la motivation pour y aller car moi je ne pourrais pas faire comme eux. C’est assez amusant et à la fois inquiétant !

Cette double déconnexion je la connais aussi de façon un peu plus accentuée que la normal pendant ou après le sexe avec une femme. Pas toujours mais assez souvent pour l’avoir remarquée et pour que le sexe avec une femme soit vécu comme un service que je rends plus que comme un plaisir !

Et puis ya le temps qui passe et qui ne semble pas me concerner. Je n’ai pas la sensation de vieillir ni que je vais un jour mourir ! J’ai la sensation que les autres me voient encore comme un ado et que si j’allais à la fac personne ne remarquerais que je n’ai pas 22 ans ! Je suis comme resté bloqué ado à la fac !

Je le réalise en le disant là mais je suis comme bloqué dans la période où j’étais puceau, donc avant 22 ans ! 

On peut penser que tout ca a un lien avec l’envie d’être une femme. Que si j’ai un genre femme et un corps mâle perçu comme socialement homme alors ces symptômes sont assez logiques ou en tout cas trouvent une explication. 

De ce fait je fais un peu les choses sans leur trouver un réel sens et sans les vivre et du coup je ne fais pas grand chose car pourquoi se fatiguer pour des choses sans sens ?

Ce que je raconte ici peu de gens peuvent le verbaliser comme ca car ils n’ont pas la capacité de s’analyser comme ca, profitez en !

D’ailleurs j’analyse ca comme si j’étais extérieur à ca, comme un alien qui observerait ma vie d’humain pour comprendre les humains !

 

 

Publicités