Dysphorie de genre : mon analyse

Travesti, transgenre, transsexuelle

Dysphorie = c’est pas clair online

Je vois ca comme ca :

La dysphorie =  l’inverse de l’euphorie, qui se résume selon pas mal de sites à «  se sentir mal ». Le mot signifie « qui est dure a supporter ».

Un peu vague !

Wiki parle des symptomes dont j’ai parlé et je me retrouve vraiment bien dans ces symptômes et depuis des années. C’est un trouble de l’humeur qui est alors instable et négative, souvent sans raison apparente. On peut surement s’y habituer et ne même plus voir qu’on va mal.

Ya pas le suicide dans les symptomes, ni la dépression ! Mais ces 2 trucs peuvent  être la conséquence d’une humeur dysphorique durable car la dysphorie est un truc qui accable, c’est pas juste un vague spleen car on a un bouton sur le visage !

Tu peux vivre une dysphorie dans pas mal de troubles mentaux (assez chronique), ou des situations de stress comme un décès d’un proche (provisoire)

Ensuite tu as une forme de dysphorie qui est liée au genre qui semble hyper chronique et ne réagir à aucun médoc à savoir que bourrer une personne trans de médoc ne la fera pas perdre l’idée qu’elle veut se changer en femme mais mettra dan le meilleur des cas les symptomes dysphorique en sommeil et risque debout mettre en sommeil et de la changer en légume car il faut des doses fortes pour éliminer la dysphorie dans un cas de dysphorie de genre.

Alors comment on determine si on est dysphorique trans, dysphorique borderline ou dysphorique en deuil ?

Dans celle lié au genre on a l’idée de changer de sexe physique et/ou social. 99% des gens n’ont pas cette idée. Les dysphoriques

Et on réalise que la dysphonie est plus présente quand :

– on est dans un rôle sexué homme (au travail où on lit Monsieur de directeur sur la porte,  dans le sexe où on défonce une chatte avec sa bite dure , dans un magasin où on entend monsieur, en se regardant dans la glace où on voit une barbe…)

– on regarde les femmes en se disant qu’on veut être elles

– qu’on se voit en femme et qu’on se trouve trop mec pour faire femme

Et qu’elle est moins présente si on :

– s’accepte femme

– s’habille en femme

– baise en femme

– se colle un prénom femme

– se voit en femme en photo en se trouvant crédible

– est perçue femme par les autres

Elle augmente avec l’age contrairement à celle qu’on trouve chez un borderline qui peut baisser beaucoup après 40 ans.

Chez une personne trans, elle sera de plus en plus dure, un jour elle devient insupportable, et là c’est la transition ou le suicide !

Publicités