Pourquoi je suis une sorte d’ado à 43 ans ?

Travesti, transgenre, transsexuelle

J’ai un Q.I. élevé et un probablement une intelligence sociale et émotionnelle importante et apriori aucune maladie mentale lourde.

Pourtant, je vis comme une sorte d’autiste dans sa bulle, sans responsabilité sociale, sans rôle social, sans objectif concret, comme un môme insouciant qui vit comme si rien n’allait jamais changer autour de lui et en ayant conscience de tout ca.

Je dis parfois que je suis une sorte de Paris Hilton sans argent !

Je suis en quelque sorte coupée de la vie normale, comme congelée, attendant je ne sais quoi pour agir.

Je pense que tout ceci est une stratégie pour maintenir la pulsion d’être femme ou du moins le mal être lié au fait de ne pas être femme à un niveau assez bas pour ne pas en arriver à ma changer en femme.

Je m’explique : en vivant en ado je ne vis PAS en homme. je vis comme une personne sans genre, sans sexe, sans sexualisation du comportement. Du coup le corps de mec est moins un problème puisqu’il ne m’oblige pas à être homme. et donc n’entre pas en conflit avec le genre potentiellement femme que j’ai.

Plus facile d’être une femme dans un corps d’enfant à sa mère que femme dans un corps d’homme !

Donc mentalement je n’ai jamais atteint le stade adulte car ce stade adulte passe par  la vie de mec, vie qui me semble impossible et non souhaitable si j’ai un genre femme.

La pulsion sexuelle est cependant adulte car hormonale mais elle n’est pas pour autant signe de genre homme  car elle me pousse à me voir femelle (avec une chatte) et femme (un homme avec qui je suis en couple pénètre cette chatte)  dans tous mes fantasmes, des fantasmes  qui semblent traduire une façon féminine de gérer la pulsion car les hommes ne sont pas femelles/femmes dans leur fantasmes.

Donc faute de pouvoir être une femme en réel, je suis une femme en fantasme et un ado en réel.

Le fantasme permet d’évacuer de façon féminine la pulsion, donc de façon conforme au genre femme que j’ai probablement.

 

 

Publicités