Je suis la preuve ?

Travesti, transgenre, transsexuelle

 

Preuve que nous sommes des êtres sexués, qui organisent leur vie autour d’un fantasme sexuel ?

Le mec qui se sent homme et aime sauter des meufs organise sa vie autour d’une femme avec qui il vit ou autour des rencontres online ou carrément des putes s’il a peur des femmes  !

Une grande partie de son temps et argent va dans le fait de s’assurer une chatte disponible rapidement quand il a envie de baiser !

Il va travailler pour accumuler du prestige ou de l’argent afin d’attirer les femmes dont il a besoin pour évacuer la pulsion qui le pousse à être homme qui enfonce sa bite.

Il va faire de la musculation, acheter une voiture chère, faire des implants de cheveux, acheter une Rolex, acheter des vêtements de marque, apprendre à danser, prendre du viagra, boire de l’alcool, apprendre la boxe…tout ca pour se rendre plus séduisant aux yeux des femmes avec comme but final de se sentir VIRIL, d’avoir la sensation d’être vivant en jouant le rôle social de ce qu’il pense être à savoir un HOMME  !

Moi, je n’ai pas envie d’être un homme. Je le suis pas par la contrainte biologique.

J’ai une biologie mâle et de ce fait la société ma refilé un rôle d’homme, rôle que j’ai joué sans vraiment y trouver un sens mais sans le contester non plus. Un peu comme un acteur qui tient un rôle alimentaire qui ne lui plait pas. Un vrai homme lui joue un rôle qu’il adore tellement qu’il pense être le personnage ! Un peu comme Stallone avec Rocky ou Schwartzy avec Terminator. Moi je suis à peine figurant dans le film où je joue depuis 43 ans un homme !

Du coup à quoi bon être la tête d’affiche si le rôle d’homme ne vient pas faire écho à qui je suis dans les fantasmes et qu’il ne permet pas de ce fait d’évacuer les pulsions sexuelles  ?!

Autrement dit puisque j’ai envie d’être femme à quoi bon m’épuiser à construire une vie d’homme ? Plus je serais homme et plus je serais loin de me sentir en vie car plus je serais loin de la pulsion.

Certains trans choisissent la stratégie qui consiste à rejeter la pulsion qui pousse à la femme, d’être hyper viril, hyper homme, hyper adapté socialement, avec l’espoir de se planquer et de changer.

Eux peuvent arriver à avoir une vie d’homme très réussies, d’autant plus que les trans sont souvent des gens doués et que fuir quelque chose est une sacré motivation  : super job, belles femmes, x enfants, une réputation…le cas typique est Bruce Jenner.  

Moi, je n’ai jamais voulu tuer la pulsion, je l’ai toujours vue comme relativement normale, elle faisait partie de moi et la tuer n’avait pas de sens car elle faisait que j’étais moi et pas un autre.

Je l’ai je crois bien acceptée car je n’avais aucune pollution religieuse en tête. Donc aucune culpabilité. Tout au plus j’avais probablement un peu honte car je savais que la société se moquait des gens comme moi, des hommes qui enfilent des collants pour être femme, je savais du moins à 6 ans qu’un homme ne doit surtout pas se comporter en femme sous peine de provoquer la moquerie !

Donc n’ayant pas de conflit interne puissant je n’ai jamais cherché à fuir vraiment et donc je n’ai jamais eu besoin de me construire une vie d’homme comme pas mal de trans le font.

Et n’ayant pas la pulsion d’être homme je n’avais pas non plus le moteur classique des hommes normaux.

Du coup je suis resté enfant, ado, meilleur moyen de ne pas être homme sans pour autant prendre le risque de la moquerie en étant femme.

La grande question apparait alors : pourquoi je ne me suis pas affirmée fille enfant si je suis trans et pourquoi je suis toujours en mec à 43 ans ?

La réponse : un milieu peu open à l’affirmation de soi et à la sexualité.

Avec une mère possessive, intrusive, omnisciente, qui veut diriger, une mère très normative, obsédée par ce que pensent les autres de moi, comment me dire fille sans la décevoir ?

Je ne pouvais même pas choisir ma coiffure à 18 ans, comment j’aurais pu me dire fille à 9 ans ?

Je me suis essuyé les fesses avec du coton jusqu’à au moins 12 ans car ma mère m’avait appris à faire comme ca !

Comment je pouvais affirmer quoique ce soit de personnel qui entre en conflit avec les idées de ma mère ?!

Publicités