Vie sociale trans : suicide ?

Travesti, transgenre, transsexuelle

Dans ma tête transition à savoir le passage d’une présence dans l’espace social avec un look homme (qui donne droit à un rôle de mec) à celle avec un look de femme (qui donne le droit à un rôle de femme) implique au moins 3 problèmes :

1) transphobie = impossible que je fasse femme non stop, partout, en tout temps, parfois je ferais trans, souvent peut être, donc je vais subir du rejet de la part des gens qui n’aiment pas les trans (et il y en a un paquet !) 

2) homophobie = pour les gens qui n’y connaissent rien, trans = gay honteux, mec qui aime trans idem. Donc je serais comme avec une panneau « je suis gay passif » sur le front ! Les homophobes vont s’en prendre à moi. 

3) misogynie = si par miracle je fais femme ou que des gens qui voient que je suis trans me voient en plus femme tout ne sera pas parfait : je serais maltraitée CAR femme ! Peut être un peu moins machisme  contre trans car le mec en face sait que j’ai un passé de mec et que dans ce passé j’étais peut être un mec qui se bat, un dur !

Mais bon, 3 nouveaux problèmes lourds qui arrivent d’un coup dans ma vie.

Pour supporter ca il faut être très solide mentalement et assez fort physiquement pour ne pas se laisser frapper si l’agression devient physique.

Je ne sais pas si je suis assez fort pour supporter ca. Peut être, peut être que non. Difficile de savoir. 

Ca c’est pour le coté négatif de la vie trans, le stigma lié au fait de sortir de la norme et de mettre les autre en danger psychique car ils se disent que peut être eux aussi, au fond, ne sont pas vraiment homme malgré une bite…

Et ca peut être autant plus dur que je n’ai pas l’âme d’une victime, je ne me vois pas comme en faute de vouloir être femme et donc je ne crois pas qu’être femme trans  passe par un masochisme où j’accepte le stigma en disant « désolé, je suis un malade mental, c’est normal qu’on se moque de moi, on ne me tue pas je devrais déjà dire merci » 

Je ne me sens inférieur à personne et surement pas de quelqu’un car il n’est pas trans alors que je le suis ! Donc aucun complexe à me dire trans et à revendiquer les mêmes droits que les non trans à savoir de pouvoir vivre une vie où on ne me fait pas iech.

Mais ce non masochisme et cette confiance mégalomaniaque peut aussi être très utile dans une vie trans.

Voici comment :  la vie trans fait entrer dans une minorité qui porte un stigma fort, de ce fait pour survivre les gens de cette minorités sont assez solidaires, ils s’entraident, se soutiennent, manifestent ensemble, se donnent des conseils…un peu comme les juifs !

Donc être trans permet surement de tisser des liens forts avec des gens intéressants, bien plus qu’en faisant du sport en mec dans une salle de sport ou qu’en partageant la machine à café au travail, dans le milieu trans ou dans la société (car ya des gens non trans qui aiment les trans et luttent avec eux).

Et ce lien peut donner un sens, donner la force de lutter non plus pour gonfler son compte en banque  mais pour la liberté de 100 000 trans dont 80% dans le placard ! Et accessoirement pour les gays et tous les gens stigmatisés pour le sexe ou le genre dans des groupes LGBTQ.

Donc changer de sexe peut aussi rendre ma vie sociale plus riche, plus intense et donner un sens personnel et collectif. Un sens pour moi plus intéressant que de conduire un môme à l’école tous les matins pour qu’il puisse un jour se casser de chez moi car il aura un bac+5 et un gros salaire !

Donc la vie trans est dure mais elle peut apporter des choses intéressantes. Ya pas que du négatif. 

Encore faut il avoir des ressources importantes pour s’adapter, donc des sous, une intelligence sociale, une culture, une personnalité souple, de l’humour…sans tout ca la vie trans est suicidaire !

Le but n’est pas de me changer en femme pour passer encore plus de temps dans ma chambre à faire la même chose qu’en mec mais en pyjama pour femme !

Le but est de changer le monde et de m’ouvrir à la vie en trouvant un élan vital dans une vie en femme, élan qui donnera l’envie de faire des choses dans le monde réel.

Et bien sur de jouir en femme sur des bites de vrais hommes  !

Girls just wanna have fun !

Publicités