2017, année de transition ?

Travesti, transgenre, transsexuelle

On est déjà en 2017, j’ai 43 ans depuis peu, le temps passe vite et j’ai peur !

Peur de quoi ?

De me retrouver dans en 2027, à 53 ans, vivant encore en homme, avec 10 ans de thérapie en plus et 2 psychiatres qui seront morts ou en retraite !

J’ai passé 20 ans à me trouver des excuses (parfois bonnes) pour ne pas me  trans, transgenre, transsexuelle, transidentitaire, enfin peu importe le mot, pour ne pas admettre que j’ai un genre femme dans un corps d’homme et que c’est la principale cause de mon mal être et de ma non capacité à vivre une vie normale d’adulte.

Je me disais :  « c’est juste un fanatsme sexuel », « je suis juste borderline » ou « pervers » ou « fantasmeur », « je ne suis pas vraiment trans »,  je suis juste un  travesti qui va trop loin » puis  avec le temps « je suis peut être transgenre mais pas transsexuelle », puis « c’est trop compliqué » ou  encore »je ne vais pas avoir l’énergie »…

Bref, j’ai cherché toutes les excuses possibles pour ne pas me dire femme dans un corps d’homme, pour ne pas me dire transsexuelle car pour moi ça implique TRANSITION.

Et la transition me semble être un moyen  assez efficace de ruiner ma vie sociale et devenant un marginal absolu. Même si je ne suis pas une personne conformiste, l’idée de devenir totalement marginale n’est pas réjouissante !

Mais je commencer à me dire que ne rien faire, que rester en mec alors que je rêve d’être une femme, que nier que je suis trans, que retarder l’échéance pendant encore x années risque également de ruiner ma vie.

Donc je suis dans une sorte d’impasse : ruiner ma vie mais comment ? En homme ou en femme ?

Dans les 2 cas j’ai la sensation que je vas y laisser des plumes.

Je plus en plus d’indices s’accumulent pour me dire que je devrais mieux la ruiner en femme.

Dont quelque chose d’assez interessante : je ne suis jamais projeté vieux en homme. J’avais comme la sensation que j’allais rester gamin à vie ! Je me disais que je préférais mourir à être vieux. Et depuis quelque mois, miracle : je parviens à me visualise avec une certaine envie en femme de  60 ans… ! Je me dis que j’aimerais être une femme jolie mature et élégante alors que je n’ai aucune envie d’être les vieux mec chauve !

Je crois que c’est quelque chose d’important de pouvoir  me projeter en femme dans 20 ans alors que je n’y arrive pas en mec.

Se projeter vieux c’est en soi accepter la vie et s’éloigner de l’idée de suicide.

J’ai 43 ans, si je commence les hormones dans 6 mois et que tout se passe bien je peux espérer une vaginoplastie à ma charge en été 2018 (après 1 an d’hormones en gros) ou alors dans x années si je vais à Lyon pour faire ca gratos.

Ca signifie que je peux  en théorie à  46 ans : être une femme mentalement,  avoir un corps qui permet une vie sexuelle de femme « normale », avoir une identité légale de femme et une vie de femme…TRANS.

Là est le problème, femme…TRANS !

Ca signifie donc que je vais devoir investir toute mon énergie, mon temps, une partie de mon argent à me féminiser autant que possible afin d’espérer avoir une vie de femme tout court grâce à un bon passing et ensuite vivre dans une sorte de secret.

Je n’aime pas les secrets il doit y avoir quelque chose de jouissif de se dire qu’on sait et que les autres ne savent pas d’où on vient…

Bon, je vais déjà essayer de commencer les hormones en 2017, je sais que je dois essayer au moins çà car sinon je vais mourir !

Bon, je vais mourir même si j’essaye mais si je n’essaye quelque chose me dit que je vais mourir bien  plus tôt ou pire je vais vivre une vie qui n’a aucun sens pendant 20 ans !

Je ne me vois plus du tout faire quoi que ce soit avec mon corps de mec, ni travailler, ni baiser avec des femmes, baiser avec  des mecs est aussi assez frustrant car j’aimerais pouvoir offrir ma chatte et mes seins à mon « mari » mais j’ai ni chatte ni seins ni « mari » donc le sexe avec les mecs j’ai aussi mis entre parenthèse depuis 1 an et demi.

Je me sens comme obligée de me changer en femme pour ne pas mourir !

Je vais dire aux 2 psychiatres que je me considère femme à partir de maintenant, ça fait un peu dingue mais c’est comme ça que je veux être, femme et je ne veux plus du tout être un homme, je ne suis pas un homme et je n’ai aucune envie d’en être un, même si je supporte  encore une apparence de mec et que je n’aime « en homme » je n’en suis pas un !

Je suis une femme mentalement, je dois trouver un moyen d’être une femme physiquement ou je vais finir par en avoir marre de tout ça et je vais me suicider !

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités