Changer de sexe, qu’est ce que je pourrais y gagner ?

Travesti, transgenre, transsexuelle

 

1) Plan de vie

Les gens ont besoin d’un projet pour donner un sens à leur vie quotidienne débile, pour lier des actes entre eux : se lever, se préparer, aller travailler, perdre 9h à faire des trucs chiants et souvent très répétitifs, rentrer, se coucher, se soigner, manger bio…et le we se reposer et trouver quelque chose à faire sans trop se fatiguer lundi travail. Tout ça en sachant qu’ils vont mourir à la fin !

Une vie de fou.

Pour tenir il faut un PROJET. Un projet extraordinaire (comme aller sur Mars pour Musk) ou une séries de petits objectifs.

Je dirais qu’il faut un projet extraordinaire avec des objectifs intermédiaires réalistes pour y arriver.

L’humain a besoin de quelque chose qui pousse à agir et donne une SENS à des actes qui pris seuls n’en n’ont aucun.

Pour certains c’est acheter une maison (projet de con) ou une Porsche neuve (projet de très con) ou retaper des épaves de Porsche, pour d’autre financer une passion couteuse (course automobile, collection de Rolex, voyages…), pour d’autres mener un môme à l’âge adulte (illusion commune), pour d’autre c’est avoir une belle femme qu’on montre en société (Trump et Sarkozy !), pour d’autres c’est être président (Copé ou Valls), pour d’autre c’est être connu, pour DSK c’est souiller des rideaux, pour les plus idiots c’est servir allah…

Moi le seul plan de vie qui pourrait me faire agir et sortir de ma chambre = devenir une femme. Rien d’autre ne me fait vibrer.

Sortir avec une meuf je m’en fous un peu et c’est pas réaliste en étant sans emploi, à tendance trans, sans appart et en détestant les mômes, me reproduire je suis contre, travailler je m’en tape totalement, vivre vieux ne me motive pas (ya des gens qui organisent leur vie autour de l’idée de vivre 130 ans), baiser je trouve ça chiant, être riche ne me fait pas rêver, être connu je trouve ça inutile, ah oui, ya un truc que j’aime c’est apprendre.

L’avantage d’un plan de vie trans est que c’est sans fin, c’est 5 ans de boulot intense puis toute une vie d’apprentissage au rôle de femme et de découverte de soi.

Donc si je change de sexe je peux introduire un plan de vie dans ma vie et donc rien qu’avec ça éloigner l’idée de suicide car quand on un objectif on ne se tue pas.

2) Apprendre

Changer de sexe offre une occasion unique d’apprendre.

Apprendre sur soi, sur les autres, sur la société, sur le sexisme, la société étant binaire on passe d’un camps à l’autre et on peut comparer les 2, chose que peu de gens peuvent faire.

On change, on s’améliore humainement en devenant plus complet, plus complexe.

On peut changer et apprendre sans être trans, tous le monde le fait : on passe de enfant à ado, puis à adulte, puis à vieux, tout du long on apprend, on change, on s’améliore. Mais si en plus on es trans ça offre un prisme unique.

3) Participer à un projet politique collectif, à test psycho-social : le real Life test

Les droits trans c’est un sujet chaud, la société est en train de changer et d’accepter que les trans ont des droits.

C’est une vraie révolution sociale et psychique qui est en train de se produire.

Etre trans, se montrer, dans une telle période c’est devenir malgré soi activiste trans.

4) Se sentir mieux

Dans mon cas il est possible que vivre en femme apporte un mieux être, possible que la dysphorie de genre diminue et que donc je ne pense plus au suicide et que je puisse avoir des projets divers et variés une fois débarrassé de la dysphorie.

C’est le coté curatif de la transition, la seule raison que les psychiatres valident (on ne peut pas changer de sexe pour s’amuser selon eux…).

Je rajouterais se reconnecter aux sensations physique et mentales car la testo coupe de tout ça.

5) Améliorer ma vie sexuelle

Je n’aime pas le sexe en homme, je n’aime pas pénétrer, dans tous mes fantasmes je suis une femme et donc il est probable que changer de corps (pour jouir en étant pénétrée) et de rôle social (pour me faire draguer par des mecs et pourquoi pas sortir avec un homme) améliore ma vie sexuelle.

6) Etre unique

J’aime l’idée d’être hors norme, unique, original, pas comme tout le monde et le moins qu’on puisse dire c’est que les gens qui changent de sexe sont RARES.

7) Me faire des vrais amis intéressants

Si les trans sont victimes de rejets il y a aussi une solidarité entre trans, et entre LGBTQ, en changeant de sexe on entre dans une famille, une communauté, on peut si on est sociable se sentir moins seul que dans une vie normale où les relations sont très superficielles et hypocrites.

Les amitiés entre stigmatisés sont plus authentiques et plus fortes que dans la population générale car on lutte ensemble et on se comprend.

8) Parler de moi

Des gens vont surement se poser des questions, me poser des questions, car rencontrer des trans c’est pas chose courante et un truc aussi hors normes fascine les gens !

Or j’aime parler de moi et j’aime qu’on parle de moi !

Donc je peux passer 1h à expliquer ma vie à des inconnus…je n’ai pas la notion d’intimité donc je suis hyper open sur le sexe/genre/fantasme… !

Ya aussi des points négatifs :

1) Stigma social

Outre le problème pratique de se faire emmerder il y a le risque de developper une mauvaise image de soi.

Je doute de ne jamais avoir une mauvaise image de moi, je suis trop narcissique et auto-centré et parfait pour ça !

Une transition réussie peut même apporter une grande confiance en soi. Je ne l’ai pas mis dans les points positif car j’ai déjà confiance en moi.

On peut gérer le risque de se faire emmerder partout assez facilement : il suffit d’avoir un bon passing, à savoir parvenir à ne pas faire trans de façon flagrante.

Je pense contrairement à ce que disent les trans qu’à 43 ans c’est plus simple qu’à 20 ans car on regarde moins les femmes de 43 ans et qu’avec l’âges les corps d’uniformisent. Dans la même logique faire femme à 100 ans est plus facile !

Et je pense avoir un bon potentiel naturel pour passer en femme. De plus j’ai une bonne capacité à observer et à analyser ce que je vois, ce qui devrait me permettre de me comporter en femme assez vite.

Enfin, qu’on me voit trans ne me dérange pas, qu’on me voit homme non plus.

Donc je ne vais pas chialer 2 semaines si on me dit monsieur.

D’autant plus que je ne suis pas parano donc si on me dit monsieur je ne vais pas me dire que c’est contre moi mais que la personne est perdue et que si je lui dis que c’est malade elle ne fera pas exprès de dire monsieur avec l’idée de me faire chier.

Et puis si elle continue à dire monsieur c’est pas bien grave, tant qu’elle ne me traite pas comme un monsieur maboule dont elle veut se débarrasser le plus vite possible alors que je lui demande un service légitime.

2) Risque de perdre ce qu’on a construit en homme pendant x années

Job, amis, famille, femme, enfant, réputation… : tout ça est en danger quand on change de sexe car les gens ne comprennent pas et refusent le droit au changement

Par chance, je n’ai rien de tout ça ! Ya que mon père qui peut poser problème mais il est déjà au courant et ne vivra pas 20 ans de plus.

3) Risque pour la santé

On ne sait pas ce que la vie trans signifie en terme de dégâts sur la santé à long terme.

C’est un des gros point à problème dans mon cas car je suis un peu HYPO et fragile physiquement.

4) Risque de faire tout ça pour rien

Se rendre compte que la vie n’a pas plus de sens, qu’on ne sent pas mieux, voire qu’on se sent pire ou qu’on se sent imposteur.

C’est un vrai risque.

Mais je ne pense pas que la vie en femme soit fondamentalement différente et en tout cas dans notre société une femme peut vivre comme un homme si ça lui plait !

Et je pense que dans un rôle de femme je ne peux pas me sentir pire qu’en homme puisque la vie en homme je trouve ça chiant, au plus ça sera aussi chiant et j’aurais perdu des sous.

Je pense pouvoir d’adapter en femme même si je me rend compte que je ne suis pas trans in fine.

Je ne me vois pas avoir de regrets ou du moins faire une transition pour revenir en mec. Si je me change je saurais m’adapter assez pour avoir une vie vivable.

Enfin rien n’empêche de passer de femme à homme en société selon le feeling. Il suffit de ne pas se maquiller, de s’habiller en mec et de parler avec ma voix normal.

 

 

Publicités