J’ai menacé de mort le psychiatre !

Guetta dit que je suis trans, donc il m’encourage à changer de sexe.

Certes, il rajoute que vaut mieux rester en mec car plus simple.

Donc il ne me force pas à changer de sexe à tout prix.

Mais dire à quelqu’un qui se demande s’il est trans, quelqu’un à qui un autre psychiatre a dit qu’il n’était pas trans, qu’il est trans =  c’est indirectement le pousser à changer de sexe en ouvrant une porte qui était jusqu’ici fermée.

S’il avait dit que je n’étais pas trans j’aurais eu x fois moins de chance de changer de sexe, ne serait ce que parce qu’il faudrait trouver un psychiatre pour le faire.

Donc si je change de sexe ca sera en grande partie à cause de lui.

Si je change de sexe je peux réaliser après x mis ou années en femme que je ne suis pas trans et que je regrette d’avoir changé de sexe.

Je ne parle pas regretter car la vie trans est dure ou car la chirurgie est ratée.

Je parle de regretter car je vois que  que je ne me sens pas moi en femme et que tout ca n’était qu’un fantasme sexuel de mec.

Alors je vais en vouloir au psychiatre qui m’aura dit que je suis trans et aidé à me changer en femme.

Je voudrai qu’il répare le préjudice.

Et je vois plusieurs possibilités de réparer :

  • un procès pour réclamer de l’argent
  • tuer le psychiatre et me tuer après
  • me tuer en écrivant sur ma porte « GUETTA m’a TUER »
  • tuer le psychiatre en espérant ne pas être confondu comme auteur du crime

Le procès semble perdu d’avance car un psychiatre n’a d’obligation de résultat.

En d’autres termes il a le droit de se tromper.

Mais il a l’obligation de mettre tout en oeuvre pour minimiser la probabilité de se tromper.

Ce qui signifie passer du temps avec la personne, proposer une thérapie de x mois avant la transition et ne pas laisser une personne se changer en femme après 3 séances.

Certes, il dort souvent quand je parle donc peut être qu’il n’entend pas tout ce que je dis.

Mais sachant que j’ai déjà 8 ans de thérapie ailleurs, on peut penser que s’il me laisse me changer en femme après 1 an et demi de thérapie avec lui, en me disant en plus de rester en mec si possible, c’est qu’il n’a pas commis une faute évidente et que donc un procès ne donnera rien.

Il ne donnera rien d’autant plus que je vois un autre psychiatre qui après avoir dit non tran dit que je suis transgenre ou du moins non homme.

Reste donc le meurtre !

Il a dit n’avoir jamais eu de menace de mort et qu’il serait obligé de les signaler aux flics s’ils en avaient…je doute qu’il soit obligé légalement de signaler une menace de crime mais uniquement un crime ou un crime sur le point de se produire. Or là la menace ca serait dans x années, une fois changée en femme et une fois que je vois que c’est une erreur.

En tout ca ca ne l’a pas empêché de dormir pendant que je parlais. Donc ca n’a pas du lui faire peur ma menace !!!

Il ne dort pas car je suis chiant, il dort car il a commencé à 6H30 et qu’il est 22h15 !!!!!

Ceci dit, je pense que je pourrais changer de sexe, réaliser que je ne suis pas trans et ne pas me sentir mal au point de vouloir me venger, voire même pas mal du tout,  car je ne pense pas que la vie soit foncièrement différente en femme ou en homme et que même si je ne suis pas trans il y a en moi quelque chose d’ambigu qui fait que vivre en femme ne me semble pas pire que vivre en homme.

Donc je doute que j’aurais envie de revenir en mec si je réalise que je ne suis pas trans.

Je pense qu’au plus je peux réaliser que je ne suis pas une femme mais 3 ème genre mais je doute que je puisse réaliser que je suis un homme une fois en femme car vraiment être homme ne me semble pas du tout important.

Guetta a répondu que de toute façon je doutais et je crois que je ne voulais pas donc me changer en femme.

J’ai répondu que je ne doutais pas su mon envie d’être femme. Je doute sur la possibilité technique et sociale de le devenir. Je doute de pouvoir penser un jour que je suis une femme légitime. 

Il a dit que c’est ca qu’il voulait dire et que vu tout ce que je raconte ce n’est pas un simple fantasme, c’est une vraie envie.

Mais d’un autre coté je ne suis pas un violent, je ne me vois pas être suffisamment hors de moi pour aller chez Guetta ave une arme avec l’idée de le tuer ! 

Et puis je m’y connais aussi sur la question trans, j’ai un QI élevé, donc je peux prendre mes décisions sans être sous l’influence de Guetta et penser que tout est de ca faute !!!

Enfin, je sais qu’il est sincère et veut m’aider s’il me laisse me changer en femme. Et que l’erreur est humaine.

Vaut il mieux laisser un non trans non délirant se changer en femme après 8 ans de thérapie  ou empêcher à vie un trans de se changer en femme ?!

 

Publicités