Totalitarisme trans

Je n’ai jamais adhéré à la théorie du genre qui pourrait se résumer comme ceci : le fait d’avoir une « identité de genre »  homme ou femme, évidente, innée (ou non) qui prime sur le corps et est totalement déconnectée de celui-ci. Donc je conteste l’existence même de cette identité de genre en tant qu’identité. Je vois bien que des gens se disent homme ou femme. Mais qu’est ce que ca signifie ? Qu’ils ont une identité profonde ? Que tous ceux qui se disent femmes sont identiques mentalement ?  Je pense que le je suis un homme ou une femme est plus fluctuant qu’on le pense et que pas mal de gens n’auraient rien contre le fait de changer de sexe mais n’en ont pas non plus besoin.

Et j’adhère encore moins avec la solution proposée par les trans et une partie des psychiatres à savoir que si on se sent femme et qu’on a un corps qui met dans la case homme alors on change le corps via hormones et chirurgies pour résoudre le problème.

Et je pense qu’un mâle ne sera jamais une femme car pour moi femme implique femelle. Il sera un mâle féminisé qui pour une raison mystérieuse refuse d’être un homme. Il sera selon moi trans et non femme. S’il pense qu’il est une femme : il est dans une illusion qui le rassure.

Mais je ne pense pas que le besoin d’avoir cette illusion est signe de maladie.

Mais là où on peut se demander s’il y a maladie c’est quand on veut imposer à tous l’idéologie trans qui consiste à dire qu’il suffit de se dire femme pour être femme.

En d’autre termes je pense que dire qu’on  a une identité de genre femme ne signifie pas forcement qu’on est une femme. Ca signifie juste qu’on a envie d’être une femme.

Je ne pense pas qu’il faut maltraiter les trans pour autant. Il faut leur donner des droits et les aider à  faire ce qu’ils ont envie de faire à leur propre corps.

Mais vouloir que 0,5% des gens définissent ce que c’est être femme (via le concept du genre comme identité profonde) à 99,5% des gens est une folie ! Une folie car jamais les gens ne vont adhère à ca. Au plus ils s’en foutent des salades trans.

Les trans sont souvent des hystériques qui crient à la transpobie dès qu’on refuse de dire qu’ils sont femmes. C’est pénible.

Pire, une grande partie se dit lesbienne et exigent d’avoir accès à tous les espaces réservés aux femmes (même quand ils ont et veulent garder leur bite) et veulent obliger les lesbienne à baiser avec eux sous peine de les traiter de transphobe si elles refusent.

Pour moi les trans sont des trans, des gens très spéciaux, qui ne sont ni homme ni femme mais qui sont trans.

Je ne sais pas si je suis dans cette case mais j’ai envie d’être une femme ce qui est la caractéristique principale des trans.

Après faudrait analyser pourquoi je veux être une femme et pourquoi les autres trans veulent être femme.

Ils parlent d’identité de genre. Mais je pense qu’ils se trompent, c’est la version politiquement correcte de « je veux jouir comme une femme ».

Publicités