Les trans sont ils malades ?

 

Les anti trans, qui sont souvent simplement anti transition, donnent en argument anti trans la logique suivante :

 » les trans sont malades mentaux  »

Souvent, ils ne rajoutent rien, tellement ils sont anti malades mentaux, et pensent que tout est dit !!!!

En quoi être malade leur pose problème ? Pourquoi méprisent ils les malades ? D’ailleurs, qu’est ce qui leur fait penser qu’eux même ne sont pas malades ?

Logiquement, si on est sain, on a de la compassion pour un malade et non du mépris !

Donc ils font penser à des malades qui ne supportent pas de l’être et qui vont attaquer d’autres malades pour se sentir normaux !

Ensuite, en quoi être malade devrait empêcher de se soigner ?!

Car ce que ces anti trans malades qui se refusent comme tel ignorent, c’est que la transition est précisément le seul traitement ou du moins le plus efficace proposé par ceux qui sont supposés s’occuper des malades à savoir les psychiatres et l’état.

Et ce qu’ils ignorent en plus c’est que de plus en plus de psychiatres (en gros ceux qui sont confrontés aux trans dans la vraie vie et non dans les livres d’école) disent que les trans ne sont pas malades, du moins pas plus que les non trans et qu’on trouve aussi bien des trans malades que des trans sains.

Je place cette situation sur une population ayant 1) un Q.i. faible et 2) pas mal de conflits psychiques conscients et inconscients non résolus et qui du coup se sent perdu par l’idée que finalement chacun n’est peut être pas ce qu’ils laisse penser qu’il est…

Et en quoi être malade devrait empêcher de disposer de son propre corps et de vivre comme on le veut ?

Une personne trans + malade (enfin dite malade car la maladie mentale reste assez subjective) devrait à mon sens aussi pouvoir soigner sa non maladie trans librement et sa maladie !!!

Après, on ne peut pas nier que chez les trans il y a pas mal de gens instables et fragiles mais ce qui est certain c’est qu’une grande partie de leur détresse est liée à la façon dont ils sont traités à savoir mâl(e) traités, de façon totalement irrationnelle et INJUSTE !

Si bien que si on prend n’importe quel non trans et qu’on lui réserve une vie sociale qu’on offre aux trans, il finira forcement dépressif, anxieux, addict et suicidaire : imaginez vous sans famille (enfin, avec une famille qui ne veut plus vous parler), sans ami, sans vie amoureuse, sans vie sexuelle, sans job, sans argent, sans logement, avec des gens qui vous regardent partout de travers, vous insultent et vous menacent de mort, juste parce que vous passez à côté d’eux…vous ne serez pas un peu « malade » après quelques mois ?

Publicités