Je ne laisse pas de place à l’autre dans ma vie selon Guetta !

Pour quelqu’un qu’il ne laisse pas de place à l’autre = je raconte beaucoup de choses aux autres !

Si non place il y a, elle n’est pas d’origine schizoide ou autistique puisque je communique beaucoup.

Un des trucs qui est très visible chez moi = je parle beaucoup plus que la moyenne des gens, encore plus que la moyenne des hommes.

Alors certes souvent je parle de moi mais pas seulement.

Et même si je ne parlais que de moi = ya un élan pour parler aux autres.

Donc ya une place pour l’autre.

Peut être une place de belle justement = une place où je cherche à séduire l’autre, à provoquer un désir chez lui.

Un désir de m’aimer ou de me détester mais un désir toujours.

Je pense que cet aspect de moi provocation/séduction que Mache n’arrive pas à comprendre est une façon de fonctionner au féminin, un moyen d’évacuer la libido en mode femme faute de pouvoir le faire faire avec mon corps sexué.

C’est donc mon plus de jouir Lacanien = une jouissance qui remplace une autre jouissance inaccessible mais qui ne fait pas que la remplacer, elle crée quelque chose de plus et cette chose est la logique trans…

C’est une bonne analyse ?

Si je raconte ça à Mâche il va sourire et dire = bon, je ne comprends pas pourquoi vous gardez votre barbe si vous voulez être une femme…

Enfin une place de bête pour l’autre, la belle c’est moi !

Et du coup j’ai tendance à penser que les autres sont plus bêtes que moi…

Mâche dit aussi que j’ai accès à des raisonnements qui ne sont pas à la portée de tout le monde et que j’ai une élaboration très fine, d’où je fais hpi.

Donc il sent que y’a un truc spécial dans ma situation et que je ne suis pas un banal borderline qui veut faire du trouble pour se soulager d’un vide intérieur.

Je pense que mon analyse sur comment je fonctionne, sur pourquoi je provoque, sur pourquoi je suis dans l’affectif avec tout le monde = pas simple du tout à élaborer. À mon avis très peu de trans arrivent à une analyse d’eux aussi compliquée.

Peut être que je me trompe in fine sur mon analyse de moi même mais l’analyse est assez subtile.

Enfin, elle a l’air subtile…

Publicités

La belle et la bête

https://youtu.be/4qF_X5OtkDM

J’aime bien Amanda bien que trans dans le placard.

J’écoute les paroles des chansons en général et souvent je trouve des messages importants, enfin pas des messages qui s’adressent à moi spécialement…ouf, je ne suis pas psychotique !?

Le message d’Amanda qui résume les relations humaines est ici double =

  • my fantasy is my priority /your fantasy is your priority = le fantasme sexuel (plus ou moins explicitement sexuel) mène le monde, j’ai pas trop de doute sur ça
  • la belle et la bête = dynamique libidinale classique homme/femme et moi je suis clairement dans la logique de la belle (celle qui séduit et fait naître le désir chez l’autre).