Etre à la bonne place

Travesti, transgenre, transsexuelle

Un des psychiatres (spécialisé dans les transsexuelles et le genre) que je consulte travaille non stop, de 7h à 22h parfois 23h, 6 jours par semaine !

Je lui dis que c’est un malade.

Il dit que ce qui compte c’est d’être à la bonne place et qu’il est à la bonne place à son job.

Pourtant il lutte pour ne pas dormir quand je parle et ensuite il rentre chez lui en voiture !

Donc je ne suis pas sur qu’il soit à la bonne place à 22h dans son cabinet.

Mais cette histoire de bonne place me parle car mon problème est que je ne me sens pas à la bonne place.

Et j’ai cette idée de mauvaise place quand je regarde les femmes dehors et que je me dis que je ne suis pas comme elles, que je suis un mâle.

Je ne déteste pas être un homme,  je ne me déteste pas non plus tout court, au contraire même, je m’aime tôt court.

Mais je n’aime pas la place que j’ai car je voudrais celle des femmes.

Place qui me semble plus désirable même si je sais qu’objectivement il vaut mieux être un homme car la vie est plus simple en homme.

Et je ne me dis pas ça en voyant des femmes en maillot de bain ou habillée comme un morceau de viande qu’on expose.

Je me dis ça quand je vois des femmes faire des trucs sexuels avec un homme donc il a un coté sexuel.

Mais je me dis ça aussi quand je vois certaines femmes marcher dans la rue ou être assise dans le RER.

Donc ce n’est pas que sexuel car une femme qui marche dans la rue ne fait rien de sexuel en marchant.

D’où peut être qu’il y a une vraie envie d’être une femme, au delà de la pulsion sexuelle et que cette envie d’exprime via la sexualité car c’est la façon la plus évidente d’exprimer qu’on est une femme ?!

Je me dis aussi que je suis  la mauvaise place quand je vois un homme nu et que je me dis que j’ai le même corps et que ce corps est moche !

Ou quand je vois un mec pénétrer une femme et que je me dis que ce qu’il fait est ridicule car on dirait un singe qui fait des vas et viens compulsifs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

#3-eme-sexe, #dysphorie-du-genre, #gender-studies, #genre, #hormonotherapie, #lgbtq, #mtf, #oestrogene, #queer, #therapie, #transgenre, #transidentite, #transition, #transsexuelle, #travesti, #vaginoplastie

Quelques définitions

Travesti, Transgenre, Transsexuelle, Gender fluide, Non binaire, 3ème sexe, 2 spirits…

Que signifie ces termes qu’on trouve souvent sur les sites traitant du sujet « travesti, transgenre, transsexuelle » ?

Chacun aura un peu sa propre définition, plus ou moins subtile, de ce qu’est un vrai travesti, une vraie transsexuelle, un vrai transgenre….

Donc j’ai envie de dire FUCK les finitions, vous trouverez ça online facilement !

Ce qui compte c’est de suivre ses envies, ses besoins, ses pulsions, sans enTRAVe, sans se coller une étiquette et sans essayer de rentrer à tout prix dans une case pour exister !

J’ai fait ça trop souvent et je le fais encore et je constate que ça n’a rien réglé que d’avoir une étiquette.

D’autant plus que j’en change au fil du temps.

Donc FUCK les étiquettes !

 

 

 

#3-eme-sexe, #ftm, #gender-fluid, #gender-studies, #genre, #hormonotherapie, #lgbtq, #mtf, #queer, #transgenre, #transidentite, #transition, #transsexuelle, #travesti, #vaginoplastie

Le genre, mon (?) genre

Travesti, transgenre, transsexuelle

Qui je suis aujourd’hui ?

Je doute encore beaucoup mais je dirais que je suis une personne transgenre (car je suis né mâle mais je ne me vois pas comme homme sans pour autant me voir comme une femme), ayant un genre fluide (car je ne me ressens pas femme tout le temps, l’envie d’être femme étant assez fluctuante mais présente depuis longtemps) ou peut être two spirit ou 3 ème genre.

Niveau identité sexuelle, je ne sais pas trop, peut être SUPER HETERO car je baise avec des femmes en homme et avec des hommes en femme ?!

Mais pour tout dire, je n’ai  pas vraiment besoin des autres, je suis donc assez auto-érotique mais  je baise principalement avec des hommes avec lesquels je tiens le rôle de femme POUR ME « SENTIR » PLUS FEMME.

Niveau attirance amoureuse je suis intéressé par les femmes mais j’ai de plus en plus envie de sortir avec un homme et d’avoir une relation amoureuse avec un home viril dont je serai la femme. Je ne sais pas si je peux aimer un homme car ca ne m’est jamais arrivé (je parle de sentiment et non de sexe) mais ca m’arrangerait bien de pouvoir me sentir amoureuse d’une homme !

Niveau attirance sexuelle, je suis excité par moi même en femme et par la virilité chez les autres (car par un jeu de miroir elle me permet de me sentir plus féminin et donc plus femme).

Je suis donc une personne complexe, avec une sexualité assez originale (pour un mâle du moins) et un mode de vie assez hors normes !

Et je le suis d’autant plus que tout cela n’est pas fixe, mon auto-identification et mes pratiques ayant changé pas mal avec l’âge et les expériences et continuant à changer.

D’un coté je suis totalement perdue car je me sens très en décalage par rapport aux autres, tous les autres, y compris les trav (qui restent mentalement homme) et les trans (qui sont mentalement femme), je me pose des tas de questions sur mon genre, ma sexualité, la vie que je veux mener,  mais d’un autre coté je ne me suis jamais sentie aussi libre et affirmée.

A presque 42 ans, il serait temps que je me trouve !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

#3-eme-sexe, #dysphorie-du-genre, #gender-studies, #genre, #hormonotherapie, #judith-butler, #lgbtq, #mtf, #queer, #transgenre, #transition, #transsexuelle, #travesti, #trouble-dans-le-genre, #vaginoplastie