A l’aise en femme

Travesti, transgenre, transsexuele

 

Je me sens globalement aussi bien en femme qu’en homme sans le sens où je ne me sens pas déguisée en femme et où au bout d’un moment je ne me dis pas que je suis en femme mais que je suis moi.

Or en femme j’ai peur de rencontrer des gens, d’être agressée, d’être emmerdée, je rase un peu les murs car je sais que si on regarde un peu on voit que je ne suis pas une femelle mais un mâle.

Et j’anticipe qu’un mâle en femme sera perçu comme un maboule et de ce fait maltraité méprisé, ridiculisé…

Donc j’ai clairement une perte de pouvoir social puisque je n’ose même pas entrer en contact avec les autres.

Pourtant malgré cette perte, je me sens aussi bien en femme qu’en homme.

D’où je peux supposer que psychiquement je me sens mieux en femme et que ce mieux être contrebalance la perte de pouvoir social pour au final donner une experience globale où je suis aussi bien qu’en homme.

Donc c’est peut être signe que je suis trans et que j’ai juste peur ?!

 

Publicités

#dysphorie-du-genre, #identite-sexuelle, #lgbtq, #mtf, #passing, #queer, #transgenre, #transidentite, #transition, #transsexuelle, #travesti

Embrasser des hommes

Travesti, transgenre, transsexuelle

 

Je n’ai jamais été attirée par les hommes mais par les femmes.

Donc je pensais avoir un désir sexuel pour les femmes et je suis sorti en homme avec des femmes.

Cependant, je me suis toujours plus ou moins fait chier au lit avec une femme et pour y trouver du plaisir je devais me sentir amoureux.

Et avec le temps j’ai compris que je n’aimais pas sexuellement les femmes  mais que je voulais être elle, d’où attirance, un peu comme un fan pour son modèle.

Et j’ai compris ça notamment en baisant avec des hommes.

Baiser avec des hommes n’a pas été une révélation non plus, j’ai mis 9 ans à avoir le déclic !

Faut dire que je suis un peu lente car j’ai commencé le sexe avec les femmes à 22 ans et avec les hommes à 33 ans.

Now, à 42 ans, je considère que ma vie sexuelle n’a aucun sens avec une femme et que je dois faire ma vie avec des hommes.

 

Donc j’ai fini par embrasser des hommes à 40 ans et là ce fut une mini révélation : j’aime les hommes !

Now, à 42 ans, je considère que ma vie sexuelle n’a aucun sens avec une femme et que je dois faire ma vie avec des hommes.

Mais je ne suis toujours pas attirée par les hommes physiquement.

Je suis TRES attirée par la virilité (les poils, les couilles, la bite, le sperme, les odeurs de mâle) et par les sensations que j’ai quand un homme me touche et  que je me sens à ma place car il me voit comme une femme.

Donc ex post, je dirais que baiser avec des hommes a été une des choses les plus importante dans ma vie, ça m’a permis de mieux me comprendre et de me sentir mieux dans ma peau.

Et je conseille à tous les travestis, transgenres, transsexuelles qui pensent aimer les femmes d’essayer pendant x années les hommes car ils risquent d’avoir une bonne surprise in fine !

Je pense qu’il faut une période pour assumer qu’on aime la virilité, pour y prendre gout, un peu comme une fille de 14 ans n’est pas de suite accro à la bite  mais le devient 20 ans plus tard !

Et embrasser des mecs durant le sexe change tout, ça ouvre vraiment la porte à des sensations nouvelles et c’est GENIAL, bien mieux que le sexe  direct que j’ai pratiqué x années et qui ne m’intéresse plus.

 

 

 

 

 

 

 

#3-eme-sexe, #dysphorie-du-genre, #gay, #identite-sexuelle, #lgbtq, #mtf, #queer, #transgenre, #transidentite, #transition, #transsexuelle, #travesti, #vaginoplastie