Gender queer (in English)

http://www.mtv.com/news/2428003/genderqueer-transition-trans-awareness/?utm_source=hootsuite

Je trouve cette personne fascinante…

Pas vous ?

Mélange homme femme dedans, apparence homme femme dehors : logique !

Mais visiblement il met mal à l’aise les gens, y compris moi d’une certaine façon et on a du mal à  ne pas se dire « il a un grain ».

N’est ce pas ?

Pourquoi de dire qu’il a un grain ?!

Sa démarche semble moins extreme que de changer de sexe finalement.

#3-eme-sexe, #gender-studies, #genre, #lgbtq, #queer, #transgenre, #transsexuelle, #travesti

Pourquoi je pense au suicide ?

Travesti, transgenre, transsexuelle

Je pense au suicide assez souvent, non pas de façon continue mais intermittents, quelques heures puis ça passe.

D’où impossible de me tuer puisque l’envie passe avant même que j’ai  pu imaginer un plan d’action pour me tuer.

Mais l’envie revient assez souvent d’où quelque chose cloche chez moi !

Est ce un signale d’alarme qui indique un mal être qui peut être supprimé en modifiant des choses dans ma vie ou une maladie mentale ?

L’idée de suicide est quasi toujours liée à l’envie d’être femme et d’accompagnée d’une sensation de vide, d’ennui, de vie n’ayant aucun sens.

Aucun sens car je vis en homme ou aucun sens tout court ?!

Comment le savoir ?

Ce qui est certain c’est qu’il y a un lien entre envie d’être femme et suicide.

Est ce l’envie d’ère femme qui provoque l’envie de suicide ?

ou

l’envie de suicide qui provoque l’envie d’être femme ?

ou

est ce que les 2 sont liés par un 3 ème élément,  la maladie mentale par exemple ?

Je n’en sais rien.

J’essaye de trouver la réponse depuis x années, via le sexe en femme avec des hommes, via la thérapie, via l’introspection, via les dialogue avec d’autres gens trav/trans…

Mais je n’ai toujours pas la réponse !

Je crois que cette situation d’incertitude, de no man’s land du genre, où je suis un peu homme, un peu femme, ni l’un ni l’autre, ou je ne sais pas comment je dois vivre et avec qui je dois sortir me fait souffrir.

Et qu’un jour je n’aurais plus la force de supporter cet vide.

 

 

 

 

#3-eme-sexe, #dysphorie-du-genre, #gender-studies, #genre, #lgbtq, #queer, #sexe, #suicide, #transgenre, #transidentite, #transition, #transsexuelle, #travesti

Travestis, transgenres, transsexuelles, même combat ?

Travestis, transgenres, transsexuelles ?

La plupart des gens qui ne sont pas directement concernés ne comprennent pas les différences entre travesti, transgenre, transsexuelle et souvent mettent tout de beau monde dans le même sac =  travelo GAY.

D’ailleurs ceux qui  se classent dans une des ces boites eux même souvent ne savent pas vraiment les différences théorique ou à l’inverse ont une idée très rigides, souvent simpliste, sur ce qu’est un VRAI travesti, une VRAIE trans et ils s’y accrochent comme des morts de faim entrainant souvent des disputes avec d’autres gens plus ou moins comme eux.

Ils s’y accrochent peut être justement car les différences ne sont pas si claires et avoir une étiquette permet de fixer quelque chose dans quelque chose de mouvant qui fait peur.

La psychiatrie aussi a longtemps voulu faire des boites bien distinctes et traitent les gens de façon différente selon l’étiquette.

Je pense pour ma part qu’il n’y a pas forcement des différences très marquées entre travestis, transgenres, transsexuelles.

Je crois que les cases ne sont PAS hermétiques et qu’on peut passer d’une case à l’autre, à des moments différents de la vie, selon les rencontres et les parcours de vie.

Je considère que chaque cas est unique et qu’il faut essayer de se désintoxiquer des modèles dominants explicatif et ne pas chercher des preuves comme un flic pour dire « ah, tu fais ça, comme tu es ci ».

Pourtant moi même, je ne peux pas m’empêcher de faire ça, pour moi et pour les autres.

Donc pas facile de sortir des théories explicatives dominantes, théories souvent perçues comme parole divine jusqu’à ce qu’on découvre qu’elles sont fausses et qu’il existe une autre théorie plus proche de la réalité !

Voyons plutôt ce qui uni les travestis, les transgenres, les transsexuelles.

Tous veulent être autre chose que ce que la société pense qu’ils sont à savoir des hommes.

Pourquoi refuser d’être un homme ?

C’est peut être la ce qui les différencie, le sens donné au refus.

 

 

 

 

 

#3-eme-sexe, #dysphorie-du-genre, #genre, #lgbtq, #mtf, #psychiatre, #queer, #transgenre, #transidentite, #transition, #transsexuelle, #travesti

Etre à la bonne place

Travesti, transgenre, transsexuelle

Un des psychiatres (spécialisé dans les transsexuelles et le genre) que je consulte travaille non stop, de 7h à 22h parfois 23h, 6 jours par semaine !

Je lui dis que c’est un malade.

Il dit que ce qui compte c’est d’être à la bonne place et qu’il est à la bonne place à son job.

Pourtant il lutte pour ne pas dormir quand je parle et ensuite il rentre chez lui en voiture !

Donc je ne suis pas sur qu’il soit à la bonne place à 22h dans son cabinet.

Mais cette histoire de bonne place me parle car mon problème est que je ne me sens pas à la bonne place.

Et j’ai cette idée de mauvaise place quand je regarde les femmes dehors et que je me dis que je ne suis pas comme elles, que je suis un mâle.

Je ne déteste pas être un homme,  je ne me déteste pas non plus tout court, au contraire même, je m’aime tôt court.

Mais je n’aime pas la place que j’ai car je voudrais celle des femmes.

Place qui me semble plus désirable même si je sais qu’objectivement il vaut mieux être un homme car la vie est plus simple en homme.

Et je ne me dis pas ça en voyant des femmes en maillot de bain ou habillée comme un morceau de viande qu’on expose.

Je me dis ça quand je vois des femmes faire des trucs sexuels avec un homme donc il a un coté sexuel.

Mais je me dis ça aussi quand je vois certaines femmes marcher dans la rue ou être assise dans le RER.

Donc ce n’est pas que sexuel car une femme qui marche dans la rue ne fait rien de sexuel en marchant.

D’où peut être qu’il y a une vraie envie d’être une femme, au delà de la pulsion sexuelle et que cette envie d’exprime via la sexualité car c’est la façon la plus évidente d’exprimer qu’on est une femme ?!

Je me dis aussi que je suis  la mauvaise place quand je vois un homme nu et que je me dis que j’ai le même corps et que ce corps est moche !

Ou quand je vois un mec pénétrer une femme et que je me dis que ce qu’il fait est ridicule car on dirait un singe qui fait des vas et viens compulsifs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

#3-eme-sexe, #dysphorie-du-genre, #gender-studies, #genre, #hormonotherapie, #lgbtq, #mtf, #oestrogene, #queer, #therapie, #transgenre, #transidentite, #transition, #transsexuelle, #travesti, #vaginoplastie

NEWS (in English) : Bodybuilders trans

Travesti, transgenre, transsexuelle

http://projects.aljazeera.com/2015/11/trans-bodybuilding/?utm_content=main&utm_campaign=ajam&utm_source=facebook&utm_medium=SocialFlow

Article intéressant sur les hommes trans qui utilisent le bodybuilding pour mieux accepter et aimer leur corps.

#bodybuilding, #buck-angel, #butch, #ftm, #gay, #homme-trans, #hormones, #lgbtq, #passing, #queer, #transgenre, #transition, #transman, #transsexuel, #travesti

Le passing

Travesti, transgenre, transsexuelle

Vaste sujet…

Passer pour une femme. OK mais dans quel but ?

Qu’est ce que ca apporte aux gens d’entendre madame au lieu de monsieur ?

En quoi l’avis des autres doit il nous influencer ?

Veut on passer pour se sentir soi ou pour plaire aux autres ?

Je suis assez perplexe sur la tyrannie du passing.

D’un coté je pense qu’on doit pouvoir s’habiller comme on veut, avoir le genre qu’on veut, et donc si on a une tête de mec et qu’on s’habille en femme en se croyant femme on doit pouvoir le faire librement.

Mais comment ne pas se moquer ou avoir pitié des travestis et transsexuelles qui font mecs déguisés ?!

C’est le premiere réflexe que j’ai et que beaucoup de gens ont.

On se dit qu’ils sont maboules de ne pas se rendre compte qu’ils sont grotesques, d’autant plus quand ils se disent sexy.

Mais en fait ils s’en rendent compte.

Du moins les transsexuelles s’en rendent compte. D’où  la dysphorie de genre.

Les travestis c’est moins sur car ils sont dans le fantasme donc dans un ego trip où ils sont leur propre star, ils sont à leurs yeux la plus belle femme du monde quand ils enfilent leur tenue de wonder woman.

Donc ceux qui sont ridicules : soient ils s’en foutent totalement des normes (ce qui est impressionnant pour les autres et ils sont alors parfois dans une démarche queer), soit ils en souffrent mais ne peuvent pas faire autrement que de se mettre en femme, quitte à se ridiculiser en public.

Et je commence à penser que ces gens qu’on trouve ridicules sont plus femmes que les « vraies » femmes sexy qu’on nous vend dans les médias !

 

#3-eme-sexe, #dysphorie-du-genre, #gender-fluid, #gender-studies, #hormones, #lgbtq, #mtf, #oestrogene, #passing, #queer, #transgenre, #transidentite, #transition, #transphobie, #transsexuelle, #travesti

Quelques définitions

Travesti, Transgenre, Transsexuelle, Gender fluide, Non binaire, 3ème sexe, 2 spirits…

Que signifie ces termes qu’on trouve souvent sur les sites traitant du sujet « travesti, transgenre, transsexuelle » ?

Chacun aura un peu sa propre définition, plus ou moins subtile, de ce qu’est un vrai travesti, une vraie transsexuelle, un vrai transgenre….

Donc j’ai envie de dire FUCK les finitions, vous trouverez ça online facilement !

Ce qui compte c’est de suivre ses envies, ses besoins, ses pulsions, sans enTRAVe, sans se coller une étiquette et sans essayer de rentrer à tout prix dans une case pour exister !

J’ai fait ça trop souvent et je le fais encore et je constate que ça n’a rien réglé que d’avoir une étiquette.

D’autant plus que j’en change au fil du temps.

Donc FUCK les étiquettes !

 

 

 

#3-eme-sexe, #ftm, #gender-fluid, #gender-studies, #genre, #hormonotherapie, #lgbtq, #mtf, #queer, #transgenre, #transidentite, #transition, #transsexuelle, #travesti, #vaginoplastie