Thérapie avec spécialiste du genre : à quoi ca sert ?

Travesti, transgenre, transsexelle

 

Pour ceux qui n’ont pas fait de thérapie, voici ce que vous pouvez entendre et en attendre !

En 2 ans de thérapie (dont une partie avec 2 visites par semaine), Hubert m’a dit que :

1) j’étais un m’ADAM qui nose pas croquer la pomme

2) il me verrait bien avec des couches culottes

3) le moindre mal(e) est il une femme ?  (alors que je demandais si le moindre mal était les hormones ou les neuroleptiques) 

4) je devais réfléchir sur la notion de PUISSANCE

Et après 2 ans il m’a dit « bienvenu dans la psychanalyse » je ne sais plus trop suite à quoi mais c’était le jour où je lui avais offert un sac et une pochette iPad ! 

J’ai répondu : je ne fais pas une psychanalyse depuis 2 ans ? 

Lui : c’était les préliminaires

Et la première fois où il m’a dit de m’allonger pour parler je venais de dire que je n’aimais pas être nu et il m’a proposé de me mettre nu sur le divan !

Donc ca vaut vraiment le coup la psychanalyse…

Ah oui, il a aussi refusé de garder une bouteille que j’avais oublié pour me la donner quelques jours après car c’était un symbole phallique !

Vous avez quoi comme anecdote en thérapie ?

 

 

Publicités