Ayé, je suis DOUBLE trans : 2 psychiatres me disent trans !

Travesti, transgenre, transsexuelle

Aujourd’hui j’ai raconté mes salades devants des étudiants en master et en doctorat de psychologie sous la supervision de mon psychiatre n°1 HUB (dit Hervé Hubert).

Il était très content et a dit que je leur avais beaucoup appris.

J’ai pu avoir confirmation de ce que je savais déjà : parler devant un public de x personnes ne me provoque pas d’anxiété.

Je lui ai redemandé à la fin quand on était dehors si j’étais trans (il disait il y a 2 ans que je n’étais PAS trans, puis a changé d’avis plusieurs fois).

Mon psychiatre n°2, Jean Guetta, lui a toujours dit que j’étais trans (enfin à partir du moment où il m’a dit trans soit après 12 rdv en 3 mois il n’a jamais changé d’avis, je le vois depuis 1 an et demi).

Du coup j’avais 2 psychiatres de qualité qui se contredisaient pendant 1 an, ce qui me posait problème.

Là, HUB dit comme Guetta que je suis trans et qu’il est OK pour me faire une lettre attestant que je peux prendre hormones ou me castrer !

Ca me fait du bien qu’ils soient d’accord mais que faire de ca now ?

Je me rend compte que là je suis en train de faire comme les trans qui essayent de se « vanter »  en disant qu’ils sont trans comme si c’était une bonne nouvelles d’être dit trans par des psychiatres (vaut 100 fois mieux ne pas être trans et être un banal travesti qui se branle !).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités