Etre une fausse femme ou une vraie personne trans ?

Je trouve ridicule de vouloir à tout prix faire 100% femme en gommant toute trace  supposée masculinité dans le visage, la voix ou l’attitude.

Pour moi, la transition a pour but de devenir une version femme de MOI, à savoir que le but n’est PAS de ne pas me changer de la tête au pied.

Je veux me reconnaitre dans la glace et être reconnu par les gens que je connais car je m’aime et je veux donc rester proche de ce que je suis avant transition.

Proche physiquement et mentalement, mais dans une version assez féminisée pour avoir un passing assez efficace pour ne pas être mâle traitée et pour me plaire en femme.

La poupée Barbie, non merci, ce n’est pas mon modèle de beauté et je ne veux pas lui ressembler !

Et les trans qui veulent être plus femme que les femmes son simplement bons pour la psychiatrie car là on est dans le rejet massif de soi et dans le fantasme irréalisable.

Il est évident que si on analyse une personne trans sous tous les angles on va voir qu’elle est trans ou penser que c’est une femme pas qui a des trucs très masculins et on va avoir tendance à dire « la pauvre », on dirait un mec avec ce nez.

C’est l’ambiguïté trans et la subversion trans qui me semble interessante justement.

C’est le fait d’être un mâle qui se change ouvertement pour ressembler à une femelle et vivre en femme en disant « fuck, je m’en fous de votre avis, je vis comme je veux et je m’aime trans » qui rend les trans attirants et non de caricaturer de façon desserrée des bimbos débiles qui sans être trans sont déjà grotesques.

In trans we trust !

 

 

 

 

 

 

 

Publicités