Sexualité en femme = cause ou conséquence ?

Travesti, transgenre, transsexuelle

J’ai baisé avec pas mal de mecs (une 100 aines ?) mais c’est concentré sur une courte période, 2 ans.

Je me suis cru sex addict à ce moment là.

Mais j’ai par la suite compris que ce n’était pas le sexe pour le sexes que je cherchais seulement être dans la position sexuelle de la femme.

Comme je vivais en homme, que j’avais un corps mâle et que tout le monde me voyait comme un homme le sexe avec des hommes était le moyen le plus simple d’exprimer que j’avais un genre femme et un moyen efficace pour évacuer le type de pulsion passive qui va avec le genre femme (envie d’être pénétrée).

En quelque sorte la boulimie sexuelle que j’ai eu au debut c’est comme une fille ado qui découvre le sexe avec les mecs et le pouvoir qu’elle a sur eux et s’en sert pour explorer la féminité. Ensuite on passe à autre chose pour exprimer la féminité.

Je m’en suis aperçu en parlant à des travs ou à des mecs qui sont sex addict et qui passent leur temps à chercher des plans sexe ou à faire des résumés des plans de la semaine.

Eux sont excités par l’autre, pas le corps de l’autre, ils ont besoin de l’autre pour jouir.

Moi, l’autre ne m’excite pas, il peut accentuer l’excitation dans certains cas mais il ne la provoque pas. D’où je m’en fous de voir des gens nus. D’où regarder des gens baiser ne m’intéresse pas. D’où je n’ai jamais consommé du porno payant. D’où j’étais puceau jusqu’à 22 ans.

Et l’autre peut favoriser l’excitation d’une seule façon : en me traitant en femme !

Donc pour éprouver une envie de baiser, pour me retrouver dans une situation sexuelle, je dois forcement me sentir femme. Si je ne suis pas dans l’idée que je suis femme alors je n’ai aucune libido.

D’où l’idée que toute cette histoire trans repose sur le fantasme, sur la libido.

Mais le fantasme et la libido ne viennent pas de nul part, ils sont liés à une personnalité, à un corps, à un genre.

Or moi j’ai un corps mâle mais aucun fantasme où je suis un mec. D’où on peut dire que j’ai une libido féminine, assez narcissique, qui se manifeste à l’idée d’être belle et désirable et non par l’idée de désirer ce qui est beau et desirable.

Je suis clairement dans une logique inconsciente de femme dans les échanges de libidos.

Et si j’ai un genre femme il est tout à fait logique que le libido ne puisse se developer et s’expulser qu’avec un corps femelle ou un rôle sexuel de femme.

Avec un corps de mec, dans une relation sexuelle en mec, je n’ai pas de libido. Le sexe en mec ne m’intéresse pas et ne m’a jamais intéressé.

Le problème n’était pas de baiser avec une femme mais de baiser en étant mec. D’où je ne me vois pas du tout baiser en homme avec un homme alors que je peux m’imaginer en femme avec une femme. Le top étant bien sur en femme avec un mec.

Bref, je suis dans une sacrée merde car sex addict c’est plus confortable que trans et je suis bien plus trans que sex addict.

 

Publicités